Archives de catégorie : Blog

Comment est fait le vin ?

Le vin est l’une des boissons les plus appréciées au monde. Depuis l’Antiquité, cette boisson tient une place particulière dans l’alimentation des hommes. Bien que les vignerons soient les mieux placés pour parler de la fabrication du vin, nous allons consacrer quelques lignes à la conception de ce fabuleux breuvage. Ainsi, cinq étapes sont traditionnellement admises dans le processus de fabrication du vin : la plantation et la vendange du raisin, le foulage et le pressurage, la fermentation, la clarification, la maturation et la mise en bouteille.

La plantation et la vendange du raisin

Pour obtenir du bon raisin et donc du bon vin, il est recommandé de faire appel à l’amendement organique. Ce procédé issu du compostage des déchets organiques permet d’améliorer les propriétés du sol et de renforcer la résistance des plantes et de l’activité biologique des sols. A la période de la vendange, il est important de goûter le raisin pour savoir si son goût acide et sucré est bien équilibré. Lorsque la vendange est finie, le tri des raisins s’impose pour qu’ils soient égrappés et foulés.

Le foulage et le pressurage

Crédit photo http://www.3futs.com/

Autrefois, cette étape a été réalisée en piétinant les raisons à pieds nus. Aujourd’hui, elle se fait à l’aide de machines et des presses mécaniques. La principale différence entre ces deux méthodes réside dans le résultat obtenu. Le foulage et le pressurage manuel est vraisemblablement moins hygiénique que le foulage et le pressurage mécanique. C’est la raison pour laquelle une très grande majorité de vignerons utilisent cette seconde méthode plutôt que la première. En outre, l’utilisation des machines améliore la longévité et la qualité de la boisson.

La fermentation

Le vin est une boisson alcoolisée. L’alcool du vin provient de la transformation du sucre par fermentation. Grâce aux levures contenues dans l’air et à celles utilisées par les vignerons, le jus de raisin, appelé moût, obtenu après le foulage et le pressurage subit la fermentation après une dizaine d’heures. Cette étape peut être étendue sur plusieurs jours selon les préférences du vigneron et les résultats qu’il souhaite obtenir. Il l’arrêtera la fermentation assez tôt pour que tout le sucre ne se transforme pas en alcool et ainsi obtenir un vin plus doux.

La clarification

L’étape de la clarification consiste à filtrer le vin pour que les corps solides en soient extirpés. Deux méthodes sont généralement utilisées : le collage et la filtration. Le collage inclut l’utilisation de substances qui permettent d’isoler les corps indésirables au fond du réservoir. La filtration quant à elle nécessite, comme son nom l’indique, l’utilisation d’un filtre pour retenir les résidus solides. Une fois que cette étape est accomplie, le vin clarifié est versé dans une nouvelle cuve pour la préparation à la mise en bouteille et à la maturation.

La maturation et la mise en bouteille

Après la clarification, le vigneron est libre d’opter pour la mise en bouteille immédiate ou la maturation du vin.  S’il opte pour la maturation, celle-ci peut se faire en bouteille, dans des cuves en acier inoxydable ou dans des fûts de chêne. La technique choisie déterminera l’arôme et la souplesse du vin obtenu. A noter qu’une fois prêt, le vin est mis dans des bouteilles qui sont fermées par un bouchon de liège ou par une capsule à vis.